A l’occasion du 35 ème anniversaire d’Action contre la faim, l’association humanitaire a profité de la fête de la musique pour mettre en place un dispositif unique et créatif : The Pianoteller.

The pianoteller : une action pour lutter contre la faim

Le concept

Installés dans quatre lieux très touristiques de la capitale ( Au jardin des Tuileries, sur l’esplanade du Trocadéro, sur les Berges de Seine et à La Villette), des pianos ont été mis à la disposition du public. Les jeunes amateurs comme les musiciens confirmés ont ainsi eu l’occasion de profiter des instruments laissés en libre service, afin de  mobiliser les passants autour d’une même cause : la lutte contre la faim dans le monde.

Jouer sur la corde sensible

Chaque piano, connecté à un écran, raconte une histoire au fur et à mesure que  chaque pianiste joue. Les images qui naissent ainsi grâce aux mélodies donnent à chaque morceau une forme unique.

 » L’histoire, c’est celle d’Action contre la Faim et de son action concrète auprès des populations. De la première intervention auprès des Afghans à la crise centrafricaine, de 1979 à 2014″ rappelle l’association.

Une belle initiative

La musique adoucie les moeurs parait-il et il est souvent plus facile de fermer les yeux que d’agir. Action contre la faim agit depuis 35 ans pour venir en aide aux plus démunis. Avec The Pianoteller, le public, non confronté à cette misère quotidienne, est invitée à prendre conscience des enjeux de l’association.

Il y a toujours plus malheureux que soi et je pense que ce genre d’initiative permet de s’en souvenir…